Sur ce côté de la Terre

10 morceaux

  • 01

    Arrêtez

    Paroles

    Arrêtez

    apporte un parapluie
    qu’il fasse beau qu’il fasse gris
    emmène une fleur
    pour la planter dans la peur
    dessine dans ta main
    la main d’un autre humain

    arrêtez

    on oppose aux grands bruits
    la grandeur du silence
    l’enfer au paradis
    au savoir l’ignorance
    aux mensonges à l’abus
    y a l’pouvoir de la rue

    arrêtez

    nos mains contre la haine
    il y a trop de haine
    arrêtez ce refrain
    et nos mains soulèveront
    autre chose qu’un tombeau
    pas plus grand qu’un berceau
    les délires millionnaires
    et les bombes incendiaires

    arrêtez

    ta voix ton choix ta main
    ta main avec la mienne
    ta voix ton choix avec moi viens
    j’t’emmène avec moi viens on va refaire
    un monde qui en a vraiment besoin viens
    nous avons nos pas nous avons nos rêves
    nous avons tout à portée de la main
    envoye envoye envoye
    on est deux on est trois
    des milliers on repère
    un visage familier
    le voilà solidaire
    il y a Lucia Pierre et Paul
    et le geste et la parole

    arrêtez

    enfanter ses espoirs
    mettre au monde un regard
    donner lumière à ses ombres
    nouveau pays pour le monde
    et d’un geste de la main
    arrêter son destin

    arrêtez

    ta voix ton choix ta main
    ta main avec la mienne
    ta voix avec moi viens
    j’t’emmène avec moi viens on va refaire
    un monde qui en a vraiment besoin viens
    nous avons nos pas nous avons nos rêves
    nous avons tout à portée de la main
    emmène avec toi ton cœur et ta peine
    nous irons les poser sur le chemin viens
    nous avons nos pas nous avons nos rêves
    nous avons tout à portée de la main

  • 02

    Victimes et assassins

    Paroles

    Victimes et assassins

    brise mon cœur casse le tien
    on sera victimes et assassins
    ni par ta main ni par la mienne
    aurait fallu qu’on apprenne
    de nos défauts de nos défaites
    ou d’un mot qu’on regrette
    et là il est tard il faut croire
    le jour s’est levé
    on s’est fait prendre
    à semer tous les vents
    comme ces hommes qui s’entêtent
    à crever tous les cieux
    de cendres et de tempêtes
    priant chacun leur dieu
    qu’ils seraient seuls à connaître
    et la seule prière qu’il me reste
    accepterais-tu
    qu’on se rende
    moi je serais bien
    prisonnier ou gardien
    je n’voudrais pas m’enfuir
    même clé à la main
    libérons nos rêves jetons la clé
    quand on aime
    quand plus rien ne nous protège
    quand on a ce rendez-vous
    à soi-même
    on ne raconte pas tout
    ce sera ma cour ou chez l’voisinon
    sera victimes et assassins
    courir à l’abri pas la peine
    quand la nôtre sera pleine
    de nos défauts de nos misères
    de tout ce qu’il aurait fallu faire
    et là il est tard il faut croire
    qu’il me reste un aveu à te faire
    moi prisonnier ou gardien
    je m’en fous même clé à la main
    je n’voudrais pas partir
    même si rien ne me retient
    délivrons nos rêves jetons la clé
    quand on aime
    quand plus rien ne nous protège
    quand on a ce rendez-vous
    on se livre et le reste on s’en fout

  • 03

    La vie

    Paroles

    La vie

    le temps qui file le temps perdu

    entre la chance et le destin

    ces amis qu’on ne verra plus

    après qu’ils tournent un coin

    très peu de mots peu de doigté

    deux trois accords c’est tout ce que j’ai

    ce qui reste encore en souffrance

    ce n’est plus l’innocence

    cupides on creusera la bêtise

    jusqu’à ce qu’elle nous enterre debout

    c’est l’ambition qui rivalise

    avec le mauvais goût

    on déplacera pour prendre un sou

    la mer les fleuves les océans

    à la fin il n’y aura qu’un trou

    pour se mettre dedans

    et rien n’arrêtera cette course folle

    si on pointe au cœur du mal

    juste une idée qui n’est pas molle

    sera taxée de radicale

    ainsi on peut encore chérir

    ce rêve que dans un proche avenir

    chacun s’assoit au troisième salon

    au fond d’une obèse maison

    je ne sais pas comment la vie

    arrive à se faire belle

    ne lui suffit

    qu’un vol d’hirondelles

    et un peu de soleil

    pour qu’on s’émerveille

    un jour un jour se lèvera

    la poussière enfin tombera

    les rideaux ouverts à nouveau

    sur ce grand miroir des idiots

    contemplant le temps qu’on s’accorde

    à bien se voir autant que nous sommes

    nulle part où s’enfuir dans l’ordre

    les enfants les femmes et les hommes

    je ne sais pas comment la vie

    arrive à se faire belle

    ne lui suffit

    qu’un vol d’hirondelles

    et un peu de soleil

    pour qu’on s’émerveille

    et tu voudras toucher du bois

    pour abrier ces mots

    pour abrier ce qui parfois

    peut être un pas de trop

    très peu de mots peu de doigté

    deux trois accords c’est tout ce que j’ai

    ces quelques mots que tu entends

    du haut de tes deux ans

    le temps qui file le temps perdu

    entre la chance et le destin

    enfin toi qui es apparue

    et qu’on tient déjà par la main

  • 04

    Je pense à toi

    Paroles

    Je pense à toi

    je mets ma barque à flot je pense à toi

    je mets mes rames à l'eau je pense à toi

    au long de la rivière je pense à toi

    elle va bien la Verchère je pense à toi



    bien sûr il arrive que je pense

    à nous deux

    et j'imagine qu'on est heureux





    j'imagine qu'on est heureux

    qu'on est amoureux

    bien sûr ça dépend de nous deux



    et dans mon coeur chavire un navire à chaque fois

    je pense à te le dire je pense à toi

    encore et encore et je pense à toi

    si tu penses à moi tu t'attarderas



    bien sûr il arrive que je pense

    à nous deux

    et j'imagine qu'on est heureux



    j'imagine qu'on est heureux

    qu'on est amoureux

    bien sûr ça dépend de nous deux



    solo



    si tu penses à moi tu t'attarderas

    si tu penses à moi déjà…



    je suis heureux je suis amoureux

    bien sûr j’aimerais qu’on soit deux


    mais dans mon cœur chavire un navire à chaque fois

    que je pense à te le dire je pense à toi

    au long de la rivière je serai là

    elle va bien la Verchère je pense à toi

  • 05

    Les ruisseaux

    Paroles

    Les ruisseaux

    la pluie sur ce côté de la terre

    gonfle les ruisseaux pour les briser

    le petit soleil que je protège

    va se mouiller

    c’est comme ça les ruisseaux

    ça pleure à rien

    quand ça regorge d’eau venue la nuit

    tous les chagrins coulent dans leur lit

    de ton côté plus rien ne ruisselle

    la terre brûle à chacun de tes pas égarés

    ne vois-tu pas que cette terre s’est arrêtée

    c’est comme ça les ruisseaux

    ça pleure à rien

    quand ça manque d’eau venue la nuit

    tous les chagrins coulent dans leur lit

    je les ai vus la nuit par un ciel clair

    leur âme en reflet sur les pierres

    ils sont la vie

    ils se mirent au fond de l’univers

    et font pour nous cette prière

    pour ne pas qu’on s’oublie

    c’est comme ça les ruisseaux

    ça pleure à rien

    quand ça regorge d’eau

    ou quand ça gémit

    sources taries seuls au creux du lit

    aux cent raisons de protéger la terre

    j’ajoute un amour à retrouver

    pour toi pour moi

    pour toutes les rivières

    enfin pour tout ce qui la fait tourner

    c’est comme ça les ruisseaux

    ça pleure à rien

    que les saisons tournent à nouveau

    que les amours que les chagrins

    retrouvent leur chemin

  • 06

    Jean Riant

    Paroles

    Jean Riant

    il mentait en riant

    il riait la plupart du temps

    il mentait en riant

    c’était Ti-Jean Riant

    il mangeait en riant

    il parlait à travers ses dents

    il mentait en riant

    il riait en riant

    même à l’heure de dormir

    allongeant le sourire

    il mentait en riant

    tout le monde était content

    on a donné on a on a donné

    on a donné on a gobé

    on avale on va pas ravaler

    on a donné on a gobé



    il mangeait en riant

    mordant de l’or de toutes ses dents

    il nous mordait en riant

    c’était Ti-Jean Riant

    il en est mort de rire

    allongeant le sourire

    il est mort en riant

    on est morts innocents

    on a donné on a on a donné

    on a donné on a gobé

    on avale on va pas ravaler

    on a gobé on a gobé

    qui remplacera Ti-Jean

    il s’appelle Henri Enrian

    et Henri en riant

    il ne perdra pas de temps

    on va pas gober on a déjà donné

    on a gobé on a donné

    qu’il remballe on va pas ravaler

    on a donné on a donné

    on a donné on a déjà donné

    on donné déjà donné

    qu’il remballe on va pas ravaler

    on a gobé et déjà donné

  • 07

    Rien au monde

    Paroles

    Rien au monde

    c’était quoi ta chanson que tu chantais chez Marie

    kossé kossé que ça disait c’est-tu toi qui l’avait écrit(e)

    ça m’avait fait du bien voudrais-tu la chanter un moment donné

    y’a tellement de mal en ce monde que c’est dur à imaginer

    et si l’amour chante une seconde l’indi?érence est par milliers

    mais j’me souviens que ta chanson me l’a fait oublier

    un moment donné

    rien au monde jamais rien au monde

    ne viendra à bout de l’amitié

    on s’est promis que c’était pour la vie

    Éphrem arrive avec sa guitare pis Véro son accordéon

    on est partis pour veiller tard on va sauter sur l’occasion

    pour se dire que l’on s’aime

    pis qu’on va se retrouver un moment donné

    rien au monde jamais rien au monde

    ne viendra à bout de l’amitié

    rien au monde jamais rien au monde

    ne viendra à bout de l’amitié

    on s’est promis que c’était pour la vie

    pis on va se retrouver un moment donné

  • 08

    L'enfant prodige

    Paroles

    L'enfant prodige

    je ne suis pas un enfant prodige

    je fais ce que font les grands

    je le fais peut-être facilement

    je sais pourquoi mes doigts vous émerveillent

    ils sont si petits sur le piano

    vous le dites dans mon dos

    moi je pense aux oiseaux sur la colline

    qui s’étaient envolés

    parfois les notes se soulèvent

    et m’emportent avec elles au creux de leurs ailes

    je suis si bien j’en oublie mon chemin

    je ne sais plus descendre

    il faudrait me prendre

    prenez-moi prenez-moi

    prenez-moi sur vos épaules

    ça fait drôle de grandir j’imagine

    je ne suis pas un enfant prodige

    il y a trop de matelots

    qui naviguent dans ces eaux

    je ne pourrai réaliser vos rêves

    je suis vraiment désolé

    je ne suis pas si doué

    moi je pense aux oiseaux sur la colline

    qui pourraient s’envoler

    parfois les notes se souviennent

    et m’emportent avec elles au creux de leurs ailes

    je suis si bien j’en oublie mon chemin

    je ne veux plus descendre

    il faudrait me prendre

    prenez-moi prenez-moi

    prenez-moi dans vos bras

    ça fait du bien quand on pleure j’imagine

    mais là je me suis retenu

    voilà je suis descendu

    les notes retombent et se brisent

    alors prenez-moi

    prenez-moi par surprise

    comme quand les notes se soulèvent

    et mon cœur avec elles

    je déploierai mes ailes

    on pourrait marcher vers la colline

    d’autres enfants nous suivraient j’imagine

    en y posant le pied

    les oiseaux pourraient s’envoler le reste

    le reste on pourra l’inventer

    prenez-moi

    prenez-moi

  • 09

    Cette nuit nous appartient

    Paroles

    Cette nuit nous appartient

    où est le rêve où est-il passé

    une chanson désenchantée

    au cœur de moi et au cœur de toi

    sans rendez-vous perdu nos pas

    ce n’était pas sans peine

    mais on s’est retrouvés

    et la nuit soudain cajole jusqu’à l’horizon

    ton sourire splendide et triomphant

    cette nuit nous appartient

    on reprend le rêve où on l’avait laissé

    c’est le fruit de nos refrains

    qu’on s’était gardés de trop chanter

    doux sur la joue et doux sur la main

    un frisson fou au creux des reins

    entre chez moi et j’entre chez toi

    un rendez-vous entre nos bras

    ce n’était pas sans peine

    mais on s’est retrouvés

    et la nuit soudain cajole jusqu’à l’horizon

    ton sourire splendide et souverain

    cette nuit nous appartient

    on reprend le rêve où on l’avait laissé

    c’est le fruit de nos refrains

    qu’on s’était gardés de trop chanter

    cette nuit nous appartient

    on reprend le rêve où on l’avait laissé

    c’est le fruit de nos refrains

    qu’on s’était gardés de trop chanter

  • 10

    Les oiseaux blancs

    Paroles

    Les oiseaux blancs

    le soir est calme

    c’est grâce à toi

    d’avoir cueilli mes larmes

    d’avoir ouvert tes bras

    mon cœur s’envole vers toi

    comme une volée d’oiseaux

    de beaux grands oiseaux blancs

    frôlant le fil de l’eau

    frôlant le temps et l’immobilité

    donnant au temps le temps de s’écouler

    sur cette rive qui voit passer les nuits et les jours

    j’t’avais-tu dit que j’t’aime

    j’t’avais-tu dit merci

    tu t’es donné d’la peine

    à me redonner la vie

    j’aimerais que jamais ne passe

    cet instant que l’on vit

    ni les grands oiseaux blancs

    qui percent dans la nuit

    frôlant le temps et l’immobilité

    donnant au temps le temps de s’oublier

    sur cette rive qui voit passer les nuits et les jours

    bien sûr le temps

    ne saurait s’arrêter

    ni les grands oiseaux blancs

    on peut imaginer

    mais les peurs et les peines ce soir

    pourront s’endormir

    me reste ton regard

    me reste ton sourire

    frôlant le temps et l’immobilité

    donnant au temps le temps de s’écouler

    sur cette rive qui voit passer les nuits

    et l’amour que j’ai pour toi